Influence de la guerre en Ukraine

Les conséquences du conflit sur le transport de marchandises

Vers une pénurie de chauffeurs ?

Début mars de nombreux chauffeurs livreurs Ukrainiens expatriés dans toute l’Europe ont quitté leur emploi dans le transport pour défendre leur Pays. Ces chauffeurs représentent une proportion importante des conducteurs du secteur du transport des marchandises et sont un maillon indispensable dans la chaîne d’approvisionnement. Ce phénomène entraine un déséquilibre important dans la filière du fret routier notamment en Allemagne et en Pologne.

Augmentation des coûts de transport

Le secteur du transport de marchandises n’échappe pas à loi de l’offre et la demande : les chauffeurs routiers ukrainiens manquent cruellement à notre filière qui se trouvait déjà dans une phase de tension maximum suite au rebond de croissance extraordinaire post Covid.
A cela vous ajoutez une augmentation du prix du gasoil de 30 % en quelques semaines et vous obtenez un cocktail qui conduit inévitablement à une hausse des coûts du transport routier dans toute l’Europe.
Le ministère chargé des Transports qui a réuni les organisations professionnelles des transports routiers de marchandises et de voyageurs (FNTR, TLF, OTRE et FNTV) le 4 mars dernier affirme qu’aucun risque de pénurie en carburants n’est à craindre et que notre secteur d’activité serait pleinement intégré au plan de résilience de l’économie française pour faire face à cette crise.
Nous espérons donc un retour rapide à plus de normalité au moins du côté de nos coûts de transport !